Un vol de Corbeau (La naissance)

L’embryon de cet être humain à plumes devint prédestiné à être spécial. Sans aucunes raisons particulières, il devrait affronter milles et 1 dangers, en espérant s’en sortir le mieux possible. Il découvrira coéquipiers de vols pour l’aider à survoler sa vie qui ne sera certainement pas comme les autres. Il s’agit, du vol de corbeau!

Au départ

Dans son oeuf, rien de réellement spécial se produisit. Il se protégeait du mieux qu’il pouvait de tout obstacles pouvant l’empêcher de poursuivre sa quête du plus beau vol de corbeau jamais vu. Sans se soucier de ce qu’il l’attendait réellement, il réfléchis à comment il allait se sortir de cette coquille enveloppante, omniprésente dans son seul véritable entourage.

Un réveil douteux

La coquille se brisa, sans aucun éclat. Jamais il n’aurait cru que l’on l’aurait attendu d’une manière aussi théâtrale. L’attente l’émut à ce point qu’il se mit à pleurer de façons interminables. Étrangement, sa mère et son père corbeau s’en réjouit et lui servit au plus vite du réconfort. La nourriture sembla le répugner, le dégoûter, peut-être n’était-ce pas de son goût. Par contre, c’est bizarre puisque tous les nouveaux nés corbeaux adorent cette bouffe venue de terre. Il cru entendre; «C’est pour son bien que l’on fait ça.» Il ouvra les yeux beaucoup plus vite que les poussins ordinaires, il pensa que rien ne pourrait l’arrêter. C’est là que…

Le doute s’installe

En essayant d’ouvrir ses ailes, il se rendit bien compte qu’il en était incapable. Pensant que c’était un manque de volonté, ses parents protecteurs à 200% le remirent au repos forcé, croyant tant bien que mal que tout rentrerait dans l’ordre. Il voyait toutes ces bêtes survoler l’océan, les plaines, les montagnes rocheuses… il en était tout simplement envieux! Les jours défilèrent, les mois mêmes! Rien n’était plus inquiétant que de voir son propre oiseau de notre propre crut s’enliser encore plus profondément dans la honte. Il semblait impossible de même concevoir que cet oiseau ne puisse jamais voler normalement comme les autres…

Une explication…

Plusieurs vétérans et chercheurs, oiseaux encore une fois, cherchèrent le problème avec son blocage. Je crois que le problème se trouve dans les muscles docteur…» «Hmmm, peut-être est-il un bizarroïde?» «Un ortho, voilà tout. Votre enfant ne sera jamais comme les autres enfants voleurs.» Par contre, une seule bête à plumes avait la raison finale, celle qui expliquerait le blocage… «Ce n’est rien de physique, je ne vois rien dans ce sens. Il me semble clair maintenant, je crois qu’il n’est tout simplement pas près. Il se pose peut-être des questions…»

Une entrée en matière

«Des questions, quelles sont-elles? Il est né que récemment!» Je les entendais déjà, se plaindre d’avoir dépensé dix vers de terre pour ce simple constat. Jamais n’auraient-ils envisagés que leur enfant se poserait des questions à un si jeune âge. En plus, un autre oisillon venait de naitre, lui déjà capable de déployer ses ailes d’une manière élégante et coordonnée. Il essayait encore, mais maintenant il devrait apprendre le vol en compagnie de camarades de vols. Les apprentis sur-voleurs se rendirent bien compte du manque d’expérience de notre héros, et tous se mirent à voler avec arrogance autour de lui. Ils semblèrent déjà prêt à affronter les intempéries, les vents violents, le manque de nourriture et l’incapacité de fabriquer un nid. Pourtant, ils avaient le même âge que notre héros qui semblait à court de moyens. T’as vu ses ailes? Elles sont ridicules! Je te parie qu’il ne pourra pas rentrer dans l’équipe de vol aérien. Il ne pourra jamais faire partie de l’élite!

En effet

Il aurait été surprenant de le voir rejoindre ses comparses, malgré qu’ils sont tous similaires. Plusieurs essais infructueux se succédèrent, mais ses ailes restèrent légèrement figées. «J’enverrai un message à l’organisateur de cette activité. Moi et mon grand-père oiseau pratiquaient ce sport souvent, nous étions de vrais champions!» Avait-il vraiment le choix? Après tout, s’il voulait vraiment exercer ses ailes d’une manière convenable, il lui fallait une activité satisfaisante. Une activité où il trouverait un intérêt particulier. «Hmm, je vois que tu as de la difficulté avec des plumes et ton âge m’inquiète. Il te faudra donc faire un entrainement pour voir si tu peux rentrer dans l’équipe des ramasseurs de roches. C’est moins noble que le vol artistique je te l’accorde, mais c’est très plaisant quand l’on prend temps…

ps: Ceci est une histoire de ma jeunesse en son entière intégrité… en paraboles.

Publicités

~ par revenger0794 sur 24 septembre 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :